«4 E M B L t' m I S V I I I¡ VAmour inflruit . CNfeigne moi , mon Divin Maitre * De bien faire ta volonté : Eternellement je veux être Docile aux loix que préferit ta bontés Cette doftrine incomparable N'a rien que de facré , n'a rien que de divin 5 Que mon cœur ainfi qu'une table En foit gravé de ta divine main ! Cette loi nous aprend à quiter toute chofe , Pour fuivre ion Légillateur . Les préceptes facrés que l'Amour nous propofe Sont folidés , font doux , & n'ont rien de flatcuf . Qui les fuit y trouve la vie , Qui les fuit rencontre la mort : Qui les fuit par Amour , éprouve que fon fort Devient digne d'envie ; Puifque ce Maitre tout divin Pour prix donne un bonheur qui n'a jamais de fin . I X . L'A -