Emblk'mes V I . V Amour de Dieu eß le Soleil de l'Ante i QUe vos raions , cher Epoux de mon Cœur , _ Eclairent , pénétrent mon ame : Soiez mon unique vainqueur , Que je brûle à jamais de votre douce flame ! Que mon cœur eft charmé de vos divins atraits ! Que je le trouve heureux d'être fous votre empire f C'eft un délicieux martire Que d'être bleffé de vos traits . Plus vous bleflez , plus on vous aime 3 J'adore même la rigueur Qui fait que môtant à moi - même , Vous ne me laifiez rien de doux ni de flateur . Plus de moi ! rien que vous ! que tout objet s'éface ! Je me fens élever par une noble audace : Tout ce qui n'eft pas vous , eft indigne de moi . En vous feul mon efpoir fe fonde ; Content de vous avoir pour Roi , Avec mépris je voi tout le reftc du monde . V 11 . L'A ,