de Hermannus Hugo^ tSy 
firí - i ( fur la terre , finen vous > Pf . 71 . 37 
X XX Vi l . Helas que mon exil tfi long ! Je vis parmi les bitant de Cedar . Mon ame eft ici étrangère . Pf . 119 . 38 
XXXVIII . Malheureux homme queje Juis ! qui me vrera du corps de cette mort > Rom . 7 . 39 
XXXIX . Je me trouve preße des deux côtés : car je délire d'être dégagé des liens du corps , çr d'¿tre avec 'Jefus - Chriß . Philip . i . 4<j 
XL . Tirez , mon ame de la prifon , afinque je benijfe votre Kom . Pf . 141 . 41 
XLI . Comme le cerf foupire avec ardeur après les fources d'eau ; de même mon ame foupiri vers vous , ô mon Dieu . 
Pf . 41 . 4i 
XLII . Quand irai - je paroitre devant la face de Dieu ! 
v , P , r , 4t - . . 43 
a LUI . 8¡ui me donnera des ailes comme celles de la be ■ , & je m'envolerai , £7 trouverai du repos ? Pf . 54 . 44 XL IV . Seigneur des armées , que vos tabernacles font bles ! Mon ame languit ar fe confume de dé fir d'etre dans la maifon du Seigneur . Pl . 83 . 45 
XL . V . Tuiez . , ô mon Bien - aimé , cfoiez . femblableà un chevriuil , v à un fan de cerfs , en vous retirant fur les montagnes des aromates . Cant . 8 . 46 
Conclu ft on , 48 
T A -
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.