e M K L' E M E S 
Livre Premier , 
I . 
Mon ame vous a défiréfendant la nuit . 
r\E deux fortes de nuits où l'on cherche l'Epoux , L'une commence la carriere : 
A la faveur de fa lumiere On quite le péché qui paroiffoit trop doux : 
L'ame voit bien alors qu'elle marche entenebres^ Et cet éfet d'un petit jour Rend les converfions célébrés : 
Cette foible clarté vient pourtant de l'amour . 
II eft une autre nuit ; mais nuit toute divine ; 
11 ne paroit ni lampe , ni flambeau ; 
C'eft l'Amour le plus pur qui lui - même illumine» Et nous donne un état nouveau . 
O ténébreufe foi , vous êtes préférable A ce qu'on apelle clarté : 
Vous nous faites jouir de ce Tout immuable Qui donne la félicité . 
IL O ,
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.