d'O . V t ni« s . " 
- «7 
VIII . p . 64 . 
U Amour inftruit . 
pNfeignez moi , mon adorable Maitre , Mon cœur écoute , il eft tout préparé ; 
Votre leçon doit nie faire renaitre : 
Ah , ferai - je bientôt de ce m o 1 réparé ? 
Et nuit & jour j'ai l'oreille atentive • * qu'il vous plaira , Seigneur , de m'enfeigner : M faut que votre main dans notre cœur écrive Ce qu'il ne doit pas ignorer . 
La loi d'Amour n'a point d'autre falaire 
Que l'Amour même ; il renferme tout bien . 
Celui qui veut retourner en arriéré 
N'a point l'Amour pour dodteur , pour foutien . 
C' - eft trop peu que ma loi foit écrite en ton livre , Il faut que je la grave au milieu de ton cœur . 
Divin Amour , à vous feul je me livre , ■Agiffez comme Maitre & comme Créateur . 
Donnez - moi cet Amour que vous daignez prendre : 
L'expérience eft au deffus de tout . 
Helas , que puis je , moi , qui ne fuis rien que cendre ? 
moindre contretems fans vous me pouffe à bout . 
Sur le même fajet . 
Heureux celui que le Seigneur enfcigne , 
Qu'il inftruit de fa volonté ! 
Quand on connoit fa vérité , 
Ah , que tout le relie on dédaigne ! 
Si nous écoutions bien au fond de notre cœur La voix de ce charmant Dofteur , La perfonne plus ignorante p Seroit en peu de tems fa vante , 
>P 'aur°it le fecret d'aimer Dieu purement . 'a01 feul , Amour divin , peux me rendre favant . 
ix . l'a~
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.