»'O . V a N i u « ; 
L V I I . 
toutes les Vertus il eft la bafe & la fource . 
( ^Oulez , divines eaux , par nia bouche en mon cœur ; 
Je trouve en vous tout ce que je défire , Car toutes les vertus pour qui mon cœur foupire , Se donnent en beuvant cette douce liqueur , j - a foi , la Charité , en tout bien fi fécondes L'efpoir , l'humilité , la force & la douceur , Se trouvent dans vos ondes . 
Vous arrêtez ma foif , je n'aime rien au monde ; Plus je vous bois , plus je me fens brûler : Feu tout divin , fource toute féconde , 
Je goûte en vous des biens dont je ne puis parler : Cet excellent breuvage , 
Nous enfeigne un langage , 
Mais connu de bien peu : e fens croître mon feu lus je me defaltere : 
C'eft un admirable miftere ; 
Ce feu n'a rien de douloureux Pour un cœur amoureux . 
Lorfqu'on boit dans cette fontaine , Les plus rudes tourmens ne caufent point de peine l " lus on endure & plus on a foif de ioufrir : L'Amour divin a tant de charmes , 
Qu'on trouve un plaifir dans les larmes ; l'on meurt de regret de ne pouvoir mourir . 
P 
LVIII . H
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.