d'O . V ä u i» i . ïo - j 
L I . 
Dans lui toute felicite . 
QUe de contentemens ! que cette ame eftheureufei De méprifer tout ce qui n'eft pas Dieu ! Que de félicités elle goûte en ce lieu ! 
Que fa vie eli délicieufe ! 
En quitant tout on s'unit fan« milieu A cet Epoux lì cher dont l'ame eil amoureufe . 
Elle n'a plus de foin que celui de lui plaire , Foulant aux pieds & le monde & la chair ! 
Pour le mieux aprocher , 
Et pour le fatisfaire , 
Elle fe vient cacher Dans ce lieu foütaire . 
Là féparée enfin de tout ce qu'on ammiri , 
Elle montre fes feux à fon divin Amant , 
Lui décrit fon contentement , 
Sa langueur , & fon doux martire ; 
Qu'elle eit à lui qu'elle aime uniquement , Que pour lui fon cœur vit , qu'il fe meut , & refpire . 
L'Epoux charmé de fes vœux , de fes larmes L'embrafle , & c ne la quire plus , 
La remplit de mille vertus , 
Augmente fon ardeur en lui montrant fes charmes . Ici tous fouvenirs font rendus fuperflus , 
De cet heureux féjour on banit les alarmes . 
Oubliant tout on fe laifie à foi - même , On s'abandonne à cette noble ardeur : 
Dieu poifédant le cœur On ne peut rien goûter que fon Amour extrême : On meprtfe tout autre honneur Que celui feul du Monarque fuprême ; 
Et le cœur trouve en lui Sa force & fon apui , 
Lorfque vraiment il aime . 
L'Amour , l'efperance & la foi Seront feuls à jamais ma loi . 
O % Lit . La
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.