JUr cette Edition . * * * 
f«í s " oJ ) ofoit k vos divines volontés , le pcnc - 
Bri * trant de vos dards & de vos flèches , en forte i — mvt Aevoir mourir : & 
tire - trant de vos tiaras ur ue uv * y— - - , - . 
tout { ¡ue je croiois chaque jour en devoirm f 
; ce - vous ne l'avez , jamais laijfé en repos q * , 
iere , ne l'aiez . tout vaincu & triomphe . ^ uis ^ » 
leins ô divin Amour , «y aveZ - rc¿ne e , n yr 
tous futjfant & paiflble - , en P ER E tres - o 
bon mifericordieux\en e p oux tres - amo 
e c - liberal , lui départant vos graces c7 j#v fait avec la profußon que vous feul fave~ j o 1 le de Amour ! Et maintenant vous y regnet , e , «tìi - Dieu ! Oui , mon Dieu , vous y etes tout , tel 
pai - que vous étes^incompréhenflble O tnaCC * 
prit» vous j ¿tes ain fi dans ce pauvre cœur , que CquC gardez * de telle forte , que rten 71 en " 1 " " ° " lité - plus que vous seul . , , 
e fes 11 . Ccft à de femblabksoperanons de 
jict ' VA mou r di v i n , tout noble Sc gen » 
qui tout pur StdesintereiTé , Si qui ne regar eq 
0u il Dieu seul , fon vrai & fon unique o ] i " 1 - ; vien 
, don - 
5 qui y 
oh i U'eu seul , fon vrai « ion umijuv , vous fon motif , fa fin 8c fon T o u t , que reviens - - r . . ui ; mi . c nn'nn a don - 
ion motit , la hn öc Ion i o u * , vjv * . 
«entles Explications fublimes qu'on a do 
nées aux Emblèmes fuivans dans les vers qui 
font annexés , Se qui femblent n'être que d'ar - i 
us ti' denteséfuGons d'un cœur tout animé 8c agi 
: T ö de r Amour de Dieu le plus pur , 8c des éleva - 
flarrr tionsprefque continuelles de ce même cœur 
out ce à Dieu . Si j'ofois hazarder mes penfées ou 
<¡u * mes conjetures touchant leur Auteur , je di - 
* * - rois , 
néan vouf 
! O * 
) US A 
Edit'
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.