left des ies , len - 
îé' 
s â - ante on - •ès , 
Va - de , ure uve ^ue me ers urs de i'a - ige ant la , de el - fe - ent 
fur cette Edition . xv 
ment , qui bien , qui mal . Ils en °nt en fécond lieu , St traduit chacun en ' eue tous les paffages de 1 Ecntuie u Mais perfonne , que je foche n a e " c®f . e tr° . " vé à propos de s'apliquer àia traduction vers latins qui y étoient annexés : chacun a mieux aimé d'effaier ici à faire le poete , 
compofer de fon chef quelques vers ( les uns 
plus & les autres moins ) lur le fujet de chaque emblème . Tous ( autant que j'en ^ vusy ont omis les paffages des SS . Peres , l'oit qu i s les aient regarde comme un pur acceffoire a l'ouvrage , comme ils le font en éfet - , ou qu'ils aient eu deffein de rendre par ce moi^n le livre plus commode Se plus portatih Cette derniere confidération ne nous a pas moins empêché de joindre aux Emblèmes du P . Hugo ceux à'O thon Vtrtitts - , puiique fens faire le volume trop gros ils apartiennent vi - fiblement à ce même fujet , duquel ils et . i - lent plus amplement la plus noble partie , qui eil celle de l'A moor divin . 
9 . On lait que cet Auteur Flamand , tre célèbre , 6c qui avoit de l'étude , avoit publié en fa jeuneffe des Emblèmes moiaux tur l'amour naturel . Quelques années apie^ , la Princeffe Infante lfabelle , Ducheffe de Brabant , qui les avoit vus , témoignant fou - haiter qu'il eut travaillé de la même maniere 
lur
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.