» e H . H u G o . 43 
X L I I . 
Quand , irai - je paraître devant la face de Dieu ? 
QUand me ferez - vous cette grace _De m'apeller auprès de vous ? 
Quand fera - ce , ô divin Epoux , 
Que vous rendrez mon bonheur éficace ? 
Quand me ferez vous voir votre aimable vifage ? Je languis la nuit 8c le jour : 
Si vous acceptez mon amour , 
Retirez moi de l'efclavage . 
Vous êtes mon fouverain Bien , Mon bonheur , mon centre , Se ma gloire : Hors vous je ne délire rien ; 
Vous avez fur mon cœur une entiere viftoire . 
Me voulez - vous laifler longtems languir , 
Auteur de ma pudique flame ? Me voulez - vous laifler longtems gemir ? 
Vous m'atirez , vous enlevez mon ame : 
De cet atrait fi fort on feroit trop heureux , 
Si l'on pouvoit mourir , & mourir à vos yeux ! 
Amante trop heureufe , ah que ton fort eft beau ! Quoi , tu te crois infortunée ! 
Pour aflurer ta deftinée L'Epoux n'auroit qu'à tirer le rideau . 
Mais tu ne comprens pas cet augufte miftere : 
Si tu favois le trouver par la foi , 
Loin d'afpirer à ton heure derniere , Tu t'abandonnerois au vouloir de ton Roi . 
Ce qu'on croit un amour extrême , Se recourbe encor fur foi - même } 
On veut jouir de fon Objet : 
La réfignation parfaite Entre les mains de Dieu lui phit dans fon fujet . 11 n'ell point honoré par tout ce qu'on fouhaite : ■ Le fouhait eft l'éfet de notre volonté ; 
Et r on doit tout remetre à fa pure bonté . 
F % XLIII . Qui
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.