d s H . Hugo . ' 
X X X I V . 
Je fuis à mon Bien - aimè , & fort cœur Je tourné ■vers moi . 
Ai On cœur te fuit par tout , ô mon divin Amant j 
Comme le fer fuit fon aimant : 
Tu marques fur mon cœur comme fur la bouffolc Par tes regards , par ta parole Tes adorables volontés , 
Et me tournes de tous côtés . 
L'Heliotrope auffi tourne vers la lumiere De fon Soleil dont il eft amoureux ; 
Et ne pouvant quiter la terre , 
II voudroit , comme lui , faire le tour des cieux . 
Mon cœur ainfi converti vers l'amour , 
L'amour eft fa vive lumiere : 
Il me conduit dans ma carriere , 
Il fait & ma nuit & mon jour . 
S'il s'éloigne de moi , je fuis dans les ténébres ; Lorfqu'il eft près de moi la nuit devient clarté : 
Il m'infpire fa vérité , 
Sans lui tous les objets font des objets funèbres . 
Sans lui , je ferois dans la mortj Il eft en moi l'efprit , la vie ; 
De tous maux je fuis afranchie Sans que je faiïe aucun éfort . 
Il evt k moi ) je suis x . u I í Que cet amour eft reciproque ! 
Rien en cela n'eft équivoque Puifqu'il en elt le ferme apui , 
E % XXXV . Mo»
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.