Full text: Emblemes Sacrez Svr Le Tres-Saint Et Tres-Adorable Sacrement De L'Evcharistie

Èmhlemes Eùchariftiques . $$ 
EXPLICATION . 
LEs Egyptiens n'ont iamais donné de plus belles preuues de leur fagefle , que lors qu'ils faifoient re - fouuenir aux hommes qu'ils eftoient mortclsTeur tant vnfquelete deuant les yeux . parmy les réjoliiiïàn - ces des fcftins . Le Fils de Dieu fait homme a fait encor mieux cónnoiftre qu'il furpaííbit infiniment ces ples en fageire , lors qu'il aíieure fes Difciples , que la ceremonie du dernier banquet , qui eft l'inftitution du tres - faint Sacrement , leurdeuoitferuir de reiTouuenii : perpétuel delà mort . Le banquet bien confiderà , eft la plus viue image que nous puilllons auoir de la mort : il n'eft premièrement , que pour reparer ce que la leur naturelle a détruit & diiïïpé chez nous ; il n'eft à proprement parler , que pour reparer les dégâts de la mort , qui par cette diiïïpation , auoit défia commencé d'établir fon empire fur nos corps . Les Feftins , quine font compofez que de vegetaux , dont la vie eft efteintej ou d'animaux égorgez pour nous feruir de nourriture , font cefemble de petits triomphes de la mort , non lement de tous ces mets , mais encordes hommes ; qui tomme le remarque fort bien Seneque , nevinans que de morts , font en quelque façon redevables à la mort de la vie , qu'ils empruntent de tant de chofes mortes . Le paflfage , enfin , du banquet à la mort eft fi court & fi facile , que plufieurs ont efte de la table au tombeau . C'eft donc tres - fagement , que Iefus Chrift par cc di - uin Banquet ( où fon Corps , par la force précife des paroles de la confecration , eftant mis fous les efpeces du pain , y eft tout femblable à vn corps mort ) nous rafraîchit la penfée de la mort dans nos efprits , afin que cette ferieufe Meditation , nous donnant de reur delà mort des crimes , nous conferme la vie de la grace , qui eft le meilleur moyen que nous ayons pour nous rçndrc immortels , C ij
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.