Full text: Emblemes Sacrez Svr Le Tres-Saint Et Tres-Adorable Sacrement De L'Evcharistie

" ßmilemes E'ucharifiiqu'es . 119 
ex plication . 
ADmírons dans TEuchaiiftie les trois chofes qtïè nous admirons danà le Poulpe > la faim preilàn - te , dans la rigoureufe faifon de l'Hyuer ; fa chair , qui luy fert de nourriture ; enfin , la renaiilànce & I'ac - croi^Tementde ce qui auoit efté confumé . Le Sauueur fait premièrement connoiftreia faim , par * ce brulanc defir qu'il témoigne auoir , parlant à fes Difciples , de manger auec eux cette nouuelle pafque : c'eftoit de fon Corps dont il leur parloit , & non pas de la Pafque ordinaire , qu'ils auoient autrefois mangé de gnie - . c'eil la faifon rigoureufe de fa Paffion ne , qui caufe cette faim . Nous iommes perfuadez qu'il mangea le premier fon Corps , se qu'il beut le premier fon Sang , par cette reflexioii , qu'il ofFroit à fon Pere le plus excellent & c le plus acheué de tous IesjSacrifices , où la viótime deuoit eflre confurréepar celivy qui l'auoit immolée . Il le fit , & leua la gnance naturelle que fes Diíciples auroient pû auoir de manger de la chair 5c de boire du fang humain : il eftoit l'Echanfon de ce feftin Royal , il en deuoit donc faire l'eilày , & goufter le premier des viandes & du vin qu'il auoit preparé : il n'eut pas efté jufte , qu'en qualité de Maiftre du banquet , il n'eufl : point convié les autres , plus par fon exemple que par fes difeours ; fe nourriflant , comme le Poulpe^de fon propre Corps . Enfin , la troifiéme merueille paroift , en ce que ( tre l'ordre des viandes communes , que nous vniiTons à noilre fubftance ) nous fommes par la Communion changez en luy , & faits les membres de fon Corps , qui par ce prodige reçoit quelque forte d'accroiilè - ment , 
Í 
KbK evp - . 3z 
3 % 
10
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.