y i Du Rdpel
pie . Car comme il n'y a point de So * cíete legitime parmy les Iuifs , auíli n'y a il point parmy eux de Pm [ Janee gitime . De forte que nousvoyos les Iuifs depuis ce temps là , fans deife - ce & : prote & iô quelconque . Nous les voyons fans cœur & fans neur expofèz aux outrages de tes lesNations du Monde - Ils font affligez de toutes fortes de Mala - j dies , & íubiets à milleinfirmitez , qui font que leur Conuerfation eft naturellement odieufe à tous les hommes , & que tous les hommes les fuyent , ou les perfecutent aueC mefpris & aueriîon .
Ne parlons pas feulement de U Malcdi & ion des Iuifs en leurs Per - fónes . La Terre íain & e a eft é Mau - dite en leur Malediction . La Vill^ delcniíalem eneftdeuenuele paire de Dragons & des Eiprit *