Dm jtufsyumeïï . e» laddreffe des enfans d'Ephraim - ria efté parle que de - ah'aUlC , , l , la eemilleffe desFiües de leruiale^
Z3i DieuafufcitéacePeuple deskoys
* I luftes & ViSoneux , qui les ont tait
0lìl fleurir en temps de paix , & triom 'f pheren temps de guerre , tt pom L parler pas feulement des lmfs F cf en leur Pevfonnes - , At - d efte ; a'^ iu monde fi fertile Sc . fibeau qu a °üt efté U Judésou la Paleftme cette
lci TerrePromile ; cctteTerre limite
fe : & cherie , de laquelle il eft efcrrt
que D'eu molt toujiouts les yeux ¡in _• KS . Atilefté Ville au monde Umagm - 3i fi que & fi pompeufe , qu'a« ; »
* rille de leruitlèrn - , cette \ iue l i ï i * . ceíTe des autres Villes , 1 Et ^\uc p'5 les luifs ont efté gens de bien & Iba' craignansDieu , At il efté beuau
dr^s ¡ Monde fi Sain¿t qu'a efté •cl
t . vy . e de Sion £7<Íí - Ci . nciTeinfat
h A ' E il )