TZ & btifs yLiurel . 5»
doute qu'il a formée , & determine que la Benediction des Gentils fe - parfaire au Rappel des luih . Ce qu' il exprime felon fa coutume , par vn rationnement merueilleux diuin . O * , dit - il yfi U Chente & tif * \ Ruine desjuifs a efie la Riche [ je des Gm^S - nh - Quelles foytes de Biens & de RichejW1 fes ne doiuent p . ts efpercr les Cjcnùls dh l'abondance mefme desluifs ? S ^dit - il , la Reiefiion des ïuifsaefé la tion du Afonde ou des Gentils auec'~Diei Que fera pour les Gentils U Reception desjutfsyCjHvne Refùrreflion de Mort àl^teiD'où il s'enfuit que les tils ne feront point Plenement Ri - ches & Bénits , que les Iuifs ne ioient Plenement Releuez de leur Ruine . Et il s'enfuit que les Gentils ne Reffufciteront point de cette Refurre & ion dont l'Apoftre S . Paul a faift mention ; c'eft à dire
D ij