Des luifs , Liureh ' i ; Fleuuc iufques à la Mer . Dieu eft venu en fon temps qui a ché tous ces Rameaux . Ht ce grand Arbre fi épais & ficheuelu , qui portoit fa tefte fi haute , & qui eftendoit fes Branches fi au large , il a efté eftauileôc honteufement tondu iufques au Tronc . De forte i que ce n'a efté de fa beauté , qu'vne beauté paiTée ; ce n'a efté de fon ombre , qu'vne ombre mefme - , & ce n'a efté de ce qu'il eftoit qu'vn Maft & vnegroiTe Perche nüe po - fée pour figne fur le haut d'vne Montagne , comme s I & ielcPro - 6ckaf -
\ V • J - '
phetel auoit prédit . <
Ne parlons de cét épouuanta - bleiugementdcDieu fur les Iuifs qu'auec effroy & tremblement . 1 enons nous debout & craignons , commel'ApoftreS . Paul nous horte à ce propos . Difons que les