33 o Du Rappel 
licéce effrenee de cesChreftiés qui faiioiét tousles iours de nou . ue les Se & es & de nouueauxSchifmes fur des Opiniòs particulières quinayf foient tous les iours , ou de leur fan - taifie , ou , de leur frenaiiie . Mais les Iuifs nayas nulle connoiiïance du Chriftianifme - , & n'eftans pas bles en l'eftat où ils font de fe mer de séblables opinions ; 11 feroit inutile de leur propofer de croire les Canojs & les Articles de Foy qui les ont refutées Et tac fen faut que l'on deuil propofer telles choies aux Iuifs , que i'eftimerois abfolu * ment neceiTaire de les fupprimef tout à fai & , & de ne leur en parler iamais . 
le fonde cette Neceflité fur deu * Raifons . La premiere & la pnnei' pale eil . Que ce feroit en quelque façon enfeigner les Erreurs &
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.