zìi Du Rappel 
ceuanc leur íorcie d'Egypte . Les luifs parmclm ZtAnaloçjt de rai fon íe peuuent reprefentcrjQuc cette di - ueiTité de Personnes , foit de Pere , foit de Fils , que les Chrertiens recon - noiifentenDieu fouzl'Euangile ; n'empeiche pas que ce Dieu ne foie touiiours le mcimc Dieu en F . s sen ce , que les Peres luifs ont adoréfouzIi Loy , & que les luifs ce ce ( icele adorent encore fouz le nò de lehoua . Cette Analogie de raifon ne femblcra pas hors parence aux luifs , fils confiderei le rapport qu'il y a des N o M s aueque les Personnes . S'ik coniiderent que les Noms n'ont eile que pour diftinguer , ou leu^ Offices ou leurs Períonnes . 1 tquc fil n'a pas efté incommpatibl^ fouz la Loy dauoir Adorevnmef me Dieu , fin^diucrs Nms > Qu ) '
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.