Des Juifs , LiureII / r . 193 jnj ; mais quelles ont íignifié ^clque haut my Here . Or eftani ^ îinfi que le plus haut de tous les r $ ^yfteres eft celuy là , lans contre - Q . ^it , par lequel les luifs & les Gen - . . rils font Adoptez de Dieu ; les ft ! Iui^s pour eftre Evfans ^Aintz^ de U mxifon de Dieu - , les Gentils
flv - m
pour eftre leurs Freres Cadets , Les luifs doiuent reconnoiftre que cette Reception que Dieu a faite fouz la Loy , des S'fans ( fadetsy al excluiion de leurs Freies ;
Que ce n'a efte' qu'vne Figure My - ftlque de ce que Dieu a Receules pcntilsfouz l'Euangile - , & qu'il lesaRcceu a TExcluilon & c Reie - & ion des luifs .
Que les Gentils ne faifent pa s vanité , de ce qu'eftants Cadets , ils ont efté mis & receus en la place des luifs leurs Frères Ainez . Car fi
T iij
>hc
: ¿c
[ Otf : rfJ'
ouf
& et