Des Juifs , Liure IV . x%y qui ell eicric^ que nous auons cy deuant aüegué du Deuterono - ^c , où Dieu fadreífát aux Iuifs par ^oyfe Ton Prophète , leur parle de cette forte . Je 'vous prouoqueray , dit le Seigneur¡àlaloufie . parvn Nation qui Keß pas Nation , & par un Peuple , qm * 'eßpas ^Peuple . PaiTage , qui ne peut eftre entendu que des Gentils qui doiucnc'TWoapfl - les Luifs àlalou - fic . Et les Iuifs ne fçauroient reuoe - quer en doute que cette laloujie fe doift prendre pour vne Sain & c Emulation de ieruir Dieu felon fà Loy & fa Parole , à l'enuy de ces Gentils qui íeruiront le meime l^ieu felon cette mefme Loy , & lon cette mefme Parole .
Orles Iuifs fe perfuaderont plus volontiers que Moyfea entendu parler en ce lieu de ces Gentils qui font profeiTion de croire en Ieiûs