DesIuifiyLwrelII . ^ * ■ if lequel S . Paul te declare qu'il y avn Refiduquin'eftiamais moindre^ fe¡>t mille wßes . WzR . vray ( ^ue tu ne connois pas cette forte de Iuifs - Mais comment fe peut - il faire que tules connoiífesiamais fi tu ne les veux iamais pratiquer ? Et fi tu ne reçois indifferément tous les Iuifs , comment pourras - tu diieerner les Infles d'tiuec les Iniuftes f Meffie toy desMefchants , & fay valoir con - x tre euxlcGlaiue de la Iuftice que Dieu t'a mis en main , pour les ger íouz la diieipline des Loix . Mais ne viole pas le droift des Géts contre les gents de bien . Vfe en leur endroit de laCourtoifie , & de lHofpitalité qui fc pratique tre les Hommes Raifonnables : fouuiens - toy que les C'hreiliens font obligez de faire vne profef - fiion plus Religieufe , & par confe *
O iiij