Des Iuifs t LiurellJ . loi cftat qu'il les auoit trouuez , tares des Romains , & fubiuguetfar les T^fitions . Ils faflemblerent fur le poinft que Ieius Chrift deuoic mo - ter au Ciel , & l'interrogerent , di - ians •y Seigneur ! ¡era - ce en ce Temps que t ! i Reßabltm le Royaume à Ifrael .
ïl eft donc conftant que les ciens Peres Iuifs qui viuoient de - uàtlavenuë de Iefus Chrift , & que les Apoftres mefmes Iuifs temporains de Tefus Chrift J qu'ils ontcreumefmechofcqueles Iuifs qui ont vefeu depuis la venue de leíiis Chrift ont creu , & mefme chofeauiTique les Iuifs de ce fie - de croyent de leur Meflie qui les doit Reßabhr temporellement . Il eft dif - ie conftant que les vns & les autres n°nt entendu le vray Myftere de iefus Chrift Incarnét ¿Pkfort , & Ref~ fifiité quc f0rt confufément & dou -