D es Juifs , Dure III . 171 cequelefusChrift les a Appeliez en la Reieftion des Iuifs , meipri - fenc les Iuifs au dernier poinft , & fe moquent de leur Loy , comme d'v - ne Chanfon vieille & furannée . Et l'orgueil desChreftiens eft fi grand de ce que Iefus Chriftluy mefmc eft defeendu en terre pour les tre en la place des Iuifs , qu eftans remplis de cette feule Vanité qui les aueugle , ils ne comprennent pas qu'ils ont receu de ces mefmes Iuifs qu'ils mefprifcnt il fort , La Loy , le Seruice , les Alliances , & les ni effe s ; & qu'ils ont receu de ces meimes I uifs Jefa - Chriß mefme felon laChair , qui eft le falut des Chre - ftiés . LesChrcftiésen effeâ : ou ne coprennent pas , ou ne veulent pas cóprédre que cette Ancienne Loy ludaique , quoy qu'abolie par Ie - frs - Chrift , ne doit pourtant pas