Desjuiß yLsunlll . lö5
le fçay que les Iuifs taifens rir leifus Chrift rendirent leurs Suc - cefleurs rêfponfables de leur cide , lors que les Iuifs enragez rent tous d'vne voix àPonce Pilaté , Son fcin^ ^oit fur nous & fur nos Enßtns . - le fçay que les Perfecuteurs des ^uifs ne ( ontà proprement parley qu'executeurs dé cette nation , que les Iuifs euxmelmes prononcèrent contre tous les Iuifs qui viendroieñt aprez eux . Et ie içay que les Ennemis du Nom Iuif outrageáts les Iuifs , accomplirent toutes íes Maledi & ions & toutes les Imprecations que les tes ont eferites auec Anatheme contre lestuifs .
Mais ie fçay aufli que les mefmes Condemnations - , ie fçay que les mefmes Malediftions , & que les mefmes Imprecations font eferites
L S