iji Du Rappel
menoftrePcrc .
Or î Cette J - fuyle de Lys terielle , dont le Pieaume a parle» ayant des Rapports fi precis & íi intimes auec l'Hiyle de Ioffl Spirituelle , dont l'Epitre aux H¿' breux a fait mention . Et les ports du Roy Temporel auec lf Roy Spirituel . eftants tels nous les auons fait voir . L'au & euf de cette excellente Epitre nepoU' uoit auec plus d'adrefle & de deli' catefle tirer le Sens Spirituel à * Sens littéral de ce Pfeaume exçel' lent ; Qjfen íe feruant du mot d6 Sxfati8 I o Y e dont les trois lettres P * dicales , & les deux voyelles fofl£ dans la langue fain & e lesmefm^ sufi» 4UC celles du mot de 9 Lys ; S1 bien que pour changer l'vn l'autre , il n'a fallu fimplcment tranipoferles deux voyeles .