T ) es Juifir , Unreif . ioj
i dece grand Roy i & par les Filles \ i luïues qui chanteront deuant ion ; I Char - & par le nombre infini ou i indéterminé de Iuifs qui fuiuront s ce glorieux Char de Triomphe , y La conie & ure eft grande auííi 1 qu'il eft parlé dans ce Cantique de ; > ce Roy montant & Triomphant dedans fon Char fur \iiJMont , l'Ecriture Sain & e appelle en ts coup de lieux par excellence , le ^ Lieu haut , ( p élené ; non pas pour fa ut Situation , car il y en a de plus elc - jj uczfur la terre . Mais pour fa fain - ^¿ ^etéjmais pour le plaifir que Dieu sit y a Pfis , & pour celuy qu'il y pren - mi ^ra>lors qu'il aura deliuré & te - Ion Peuple . Cequime ; con - he " tmedans cette croyance que ce